ESPACE MEMBRE

login

mdp 

Domaine Locus Ameno: venez déguster les vins de ce producteur de la région Provence

Domaine Locus Ameno

Route de l'Eglise

83570  Correns

Plan d'acces

Tel : 04 94 86 30 26

www.locusameno.com

Contact par
e-mail

DOMAINE LOCUS AMENO

Producteur de la région Provence

Domaine Locus Ameno

A l’occasion d’un de ses rares voyages dans la capitale, c’est entre deux trains que j’ai pu rencontrer Philippe Vincent, alchimiste d’une Provence chantante, chantre des breuvages authentiques du Sud de la France. Portrait.
L’homme a la rondeur d’un vin bien fait. Le vigneron de quarante vendanges aurait pu être bourguignon. Ne manquerait que l’accent roulé, d’ailleurs trahi par une musicalité qui fleure bon la lavande, le romarin et les cigales. De la Bourgogne et de sa jeunesse, il ne gardera que sa riche expérience chez Latour, avant de partir à la conquête du monde nouveau. Avec des rêves pleins la tête, le frenchie un tantinet rebelle mettra les voiles vers la Nouvelle-Zélande. Et comme c’est en vinifiant que l’on devient vigneron, il passera à l’étape supérieure, accédant au titre de maître de chais dans une coopérative. Mais Philippe a toujours été libre, indépendant. Dans ces conditions, impossible d’imposer ses choix, son nez, ses goûts. Sur les traces de son père, il va créer son propre vin. Un rosé provençal au goût unique. Une savante alchimie de cépages tantôt classiques, tantôt anciens, traditionnels. Ajoutant à cela un savoir-faire, une bonne dose de jovialité, la convivialité du Sud et une pointe de marketing innovant, il ne va pas tarder à se faire une place au soleil. Cigales comprises. Dans sa course vers l’excellence, il prendra conseil auprès des plus expérimentés, histoire de tester les goûts, les couleurs, les tendances aussi.

Le lieu où l’on se sent bien

A Correns, petit village varois de huit cents âmes, niché entre Brignoles et les gorges du Verdon, il a désormais pour célèbres voisins Angelina Jolie et Brad Pitt. L’évocation de tels proches n’émeut pas Philippe Vincent. Il sourit quand on lui demande si les deux stars sont adeptes de son vin. Il n’en dira pas plus, amusé mais discret. Concentré, il reste. Car, dans son métier d’alchimiste, la précision reste de mise. C’est à force de travail que Philippe Vincent a réussi une prouesse nommé Locus Ameno. En termes horaciens, c’est le lieu aimable, celui où l’on se sent bien. Cette philosophie s’apparente à une vision toute particulière du partage, de la simplicité, aussi simple qu’un déjeuner sur l’herbe.

L’alchimie des cépages

Alors que le bouchon rose bonbon laisse entrevoir les premières volutes de vin servi frais, la robe pétale de rose ne demande qu’à être effeuillée. Le nez est léger, fin, délicat. Une fois encore, patience et longueur de temps ont fait leur œuvre. Le Sirah noir aux notes vanillées se mêle avec justesse au Grenache qui donne des arômes si élégants. Le Cinsault provençal, qui compose un quart du savoureux mélange, viendra apporter une note de fraîcheur fruitée, accentuant la finesse d’un ensemble équilibré. Comme le conseille à juste titre celui qui regarde tranquillement pousser ses vignes, le Locus Ameno s’accommodera à merveille de la cuisine méditerranéenne, des plats d’été entre amis. L’adage qui veut qu’un met local se déguste avec un vin local n’a jamais été aussi vrai.
Interrogé sur son savoir-faire, le sympathique vigneron se montrera intarissable sur le vin des côtes de Provence, tordant ainsi le cou à la rumeur qui prétend que le vin rosé est un mélange de vins rouges et blancs. Ne dites jamais cela à Philippe Vincent, il risquerait d’en avaler sa chemise rose. Homme de valeurs, de principes et de traditions, ce magicien sait aussi jouer avec les cépages pour créer une autre merveille provençale, un vin blanc portant le même nom. Cette fois, il a marié le Rolle à l’Ugni blanc et à la Clairette. L’ensemble pour le moins atypique donne un vin frais, très aromatique, partenaire idéal d’un bon bar grillé aux herbes, de coquilles Saint-Jacques cuisinées à la provençale.

Vigneron du XXIe siècle

Si l’assemblage des vins constitue la majeure partie de son activité, Philippe Vincent n’en est pas moins un geek, Iphone toujours prêt à être dégainé sur son tracteur, comme ce fut le cas au cours d’une récente discussion avec lui. Il a même réussi à juxtaposer tradition et modernité en apposant sur ses bouteilles roses un Flash Code, sorte de petit dessin qui, une fois scanné, vous transportera vers sa Provence natale, au travers un site internet chatoyant, dont la page d’accueil est agrémentée du chant des cigales. La technologie alliée au savoir-faire, il ne manquait plus que le packaging. Un graphiste a planché tout spécialement pour le Locus Ameno, œuvre de communication cohérente tirant vers le rose. Une fois cet ensemble réalisé comme un bon vin, le vigneron s’est mis à arpenter sa région, mais également les grandes tables parisiennes. Les initiés sauront retrouver le Locus Ameno au gré des bonnes cartes, tandis que les apprentis dégustateurs pourront le commander sur internet. Question prix, le vin de Philippe Vincent se situe aux alentours de huit euros le flacon, ce qui le place à un excellent rapport qualité-prix pour une pareille trouvaille. Les anglais, amateurs de crus français et particulièrement pragmatiques dans leurs choix oenologiques, ont même demandé au vigneron de Correns de les livrer en Bag in Box, ce que les français nomment encore les cubitainers. Avec de telles perspectives de développement, tant hexagonales qu’européennes, à n’en pas douter, Philippe Vincent a choisi la bonne voie, celle de la réussite et du travail bien fait. Sa philosophie et son sourire constituent peut-être la clé qui fait mûrir le raisin juste comme il le faut, où il le faut. A condition de le déguster avec modération, le bonheur devient simple comme un Lucus Ameno. Pour ma part, j’ai accédé à cette plénitude pour voir la vie en rose.

Présentation proposée par

Forum de discussion du producteur Domaine Locus Ameno

Postez un commentaire :

*TITRE DU MESSAGE :

Ajouter une photo : (format jpg, 2 Mo max)

VALIDER

Un régal à lire... et donc à boire !

Posté le 23/07/2010
par Thierry Perardelle

Eh bien, voilà qui est bien écrit et donne vraiment envie de rencontrer ce personnage et ses vins ! Chapeau pour cette belle présentation Nicolas.

Mentions légales - L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération - Propriétaire : Thierry PERARDELLE
Réalisation : Joan BERLEUX : formateur tous logiciels dans la région de Reims et concepteur de sites Internet - réalisations récentes :