ESPACE MEMBRE

login

mdp 

Le journal des vins de Décembre 2011 : Grande dégustation de champagnes à l’Assiette Champenoise (51) : les sommeliers en première ligne

Articles les plus populaires

Vins de marques (MDD) : 32 flacons à l'honneur
Dégustation de champagnes Drappier après une année par 15 m de fond : premiers ressentis
Salon des Vignobles Français de l’Etranger : les professionnels attendus mercredi 15 juin 2016 à Paris
Salon Terres et Vins de Champagne à Reims (Marne) réservé aux professionnels le 18 avril 2016
Jean-Paul Perardel incontournable dans le monde du vin
Concours des Bordeaux Supérieur : le Château Pierrail 2008 couronné Talent 2011
Enfin du vin : halte UNIQUE chez Damien Lherbette en Touraine
Grande dégustation de champagnes à l’Assiette Champenoise (51) : les sommeliers en première ligne
Au contact des vignerons, le journaliste se bonifie aussi… la preuve en Côtes de Bourg (châteaux Mercier et Haut-Mousseau)
Toques & Clochers (AOC Limoux) : 50 000 personnes à Antugnac
Envie de lire ? Et pourquoi pas « 1911 en Champagne : chronique d’une révolution » (Dominique Fradet)
La Bouteille Blanche : Romain Boully (restaurant La Fruitière à Val d’Isère) meilleur sommelier de montagne 2012
Salon des Vins de Loire (Angers) : le verdict 2014 du concours des Ligers et l'élève sommelière Julia Boughaba lauréate
Le millésime 2010 à VINSOBRES , Cru des Côtes du Rhône : GRAND !
Plaimont Producteurs : Olivier Bourdet-Pees nouveau directeur général
Concours Talent 2016 des Bordeaux Supérieur : découvrez ces lauréats du millésime 2014
Oenofolies du Château Larrivet Haut-Brion (Léognan) : l’élevage du vin en mer au coeur d'une dégustation inédite le 17 novembre
Serge Dubs « s’assemble » avec le champagne Lallier (Aÿ)
Vacances dans le vignoble : 3000 restaurants-hôtels Logis dont 89 labellisés BACCHUS
Gérard Basset élu meilleur sommelier du monde

Grande dégustation de champagnes à l’Assiette Champenoise (51) : les sommeliers en première ligne

Journal des vins de Décembre 2011 :

Grande dégustation de champagnes à l’Assiette Champenoise (51) : les sommeliers en première ligne

Région : Champagne Appellation : Champagne Parution : 03 décembre 2011 Auteur : Thierry Perardelle

Voici, en forme de clin d’œil, un retour sur la récente dégustation des sommeliers de Champagne-Ardenne (dont des restaurateurs et vignerons), conviés à l’Assiette Champenoise chez Arnaud Lallement (doublement étoilé Michelin, savourons notre chance) pour la grande dégustation des champagnes organisée par et pour la revue Sommelier International.

250 cuvées au total à « disséquer » et commenter, soit 25 flacons en moyenne pour chaque groupe constitué (10 tables de 6 personnes). Avec cette autre règle logiquement sous-entendue : inutile de « descendre » les cuvées décevantes (oui, il y en avait) mais surfer avec diplomatie dans le vocabulaire très large de notre belle langue française (« a du mal à s’ouvrir », « un peu court en finale », « beaucoup plus fin au nez qu’en bouche », « simple mais agréable », « à boire rapidement… »

TABLÉE DE CHOIX
Première joie : la formation de notre tablée très conviviale, avec des sommeliers et (ou) restaurateurs comme je les aime, à savoir ni prétentieux, ni transpirants de savoir et donneurs de leçons. Le beau contraire de ces adeptes du « Ce n’est pas bon » plutôt que du « Ce n’est pas à mon goût » (journalistes en tête), de tous ces pénibles croisés lors de salons ou concours, qui se permettent de conseiller le vigneron (un comble), s’écoutent parler, et dont la plupart n’auront jamais le talent des vrais spécialistes (dont je ne suis pas).
Je le dis d’ailleurs sans air de faux-cul, la quasi-totalité des sommeliers de Champagne (ou membres de l’association) correspond à ce que je me fais de cette « fonction » : des femmes et hommes curieux, attentifs, simples, fiers de porter la grappe et éternels amoureux du vin.
En la délicieuse compagnie d’Annabelle, Kévin, Jean-Louis, Simon, Thierry et Thierry, la dégustation de 26 cuvées apporta son lot de belles surprises, de déceptions et de coups de cœur. Je ne reviendrai donc pas sur les quelques déceptions, parfois des cuvées phares de l’appellation, pour ces raisons principales :
- Hormis pour les habitués, hormis pour les vrais et grands dégustateurs (il y en a, bluffant de connaissances et d’humilité à l’image de Gérard Basset, meilleur sommelier du Monde 2010), il reste difficile de déguster plus d’une quinzaine de vins avec la même acuité des sens.
- La présentation de cuvées très différentes (brut nature, extra-brut, brut, millésimes variés 2000, 2002, 2003, 2004, 2005… blanc de blancs, blanc de noirs, rosés, etc.) et la faim tenaillant le ventre vers 11 h 30 ne facilitent pas, reconnaissons-le, la « procédure » nécessaire à un travail méticuleux.
Bref, tout ceci doit rendre modeste...

COUPS DE COEUR
Ce qui est certain, c’est que de la difficulté ressortent naturellement des champagnes remarquables (et je ne parle pas de « marque » ici), sources de coups de cœur. Pour nous, à l’unanimité, ce furent le Blanc de Blancs Trouillard (Hautvillers), élégant, droit, long et au dosage léger ; le Collin cuvée Charles 2004 (Fontette), persistant et toujours frais sur de beaux arômes évolués (pain d’épices surtout) ; le Sélèque Comédie 2006 (Pierry) harmonieux, bien équilibré, peu dosé et tonique en finale ; le Paul Goerg Brut 2002 (Vertus) d’une bouche splendide, suave, ample ; le de Castelnau 2000 ( Reims) droit et puissant ; le Janisson-Baradon Blanc de Noirs 2005 (Epernay) livrant un nez fin (levure de pâtisserie, léger fumé) et une bouche ample et fruitée ; et la cuvée Osiris Brut de Damien Coutelas (Villers-sous-Châtillon) aux fines notes boisées, à la bouche ample et équilibrée, riche d’une finale longue et de toute beauté !

Cette matinée de dégustation instructive, assez représentative de la diversité et des typicités de l’AOC, se concluait par un excellent déjeuner (toujours garni de bulles) au creux de cette Assiette Champenoise haut de gamme, avec le plaisir d’y retrouver aussi (notamment) notre compagnon Frédéric Bouché, chef-sommelier du lieu.
Au plaisir de vous revoir toutes et tous, verre en main !

ORDRE DU MÉRITE AGRICOLE : Coup de chapeau aussi et félicitations à nos deux sommeliers champenois, distingués dans l’ordre national du Mérite agricole lors de cette grande dégustation. A savoir au chevalier Christophe Vincent (Moët & Chandon) et à l’officier Yves Chapier (ancien de Moët et président de l’Association des Sommeliers de Champagne-Ardenne).

Article proposé par Thierry Perardelle
(Journaliste)

Forum de discussion de cet article

Postez un commentaire :

*TITRE DU MESSAGE :

Ajouter une photo : (format jpg, 2 Mo max)

VALIDER

Mentions légales - L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération - Propriétaire : Thierry PERARDELLE
Réalisation : Joan BERLEUX : formateur tous logiciels dans la région de Reims et concepteur de sites Internet - réalisations récentes :