ESPACE MEMBRE

login

mdp 

Le journal des vins de Novembre 2012 : Au contact des vignerons, le journaliste se bonifie aussi… la preuve en Côtes de Bourg (châteaux Mercier et Haut-Mousseau)

Articles les plus populaires

Vins de marques (MDD) : 32 flacons à l'honneur
Dégustation de champagnes Drappier après une année par 15 m de fond : premiers ressentis
Salon des Vignobles Français de l’Etranger : les professionnels attendus mercredi 15 juin 2016 à Paris
Salon Terres et Vins de Champagne à Reims (Marne) réservé aux professionnels le 18 avril 2016
Jean-Paul Perardel incontournable dans le monde du vin
Concours des Bordeaux Supérieur : le Château Pierrail 2008 couronné Talent 2011
Enfin du vin : halte UNIQUE chez Damien Lherbette en Touraine
Grande dégustation de champagnes à l’Assiette Champenoise (51) : les sommeliers en première ligne
Au contact des vignerons, le journaliste se bonifie aussi… la preuve en Côtes de Bourg (châteaux Mercier et Haut-Mousseau)
Toques & Clochers (AOC Limoux) : 50 000 personnes à Antugnac
Envie de lire ? Et pourquoi pas « 1911 en Champagne : chronique d’une révolution » (Dominique Fradet)
La Bouteille Blanche : Romain Boully (restaurant La Fruitière à Val d’Isère) meilleur sommelier de montagne 2012
Salon des Vins de Loire (Angers) : le verdict 2014 du concours des Ligers et l'élève sommelière Julia Boughaba lauréate
Le millésime 2010 à VINSOBRES , Cru des Côtes du Rhône : GRAND !
Plaimont Producteurs : Olivier Bourdet-Pees nouveau directeur général
Concours Talent 2016 des Bordeaux Supérieur : découvrez ces lauréats du millésime 2014
Oenofolies du Château Larrivet Haut-Brion (Léognan) : l’élevage du vin en mer au coeur d'une dégustation inédite le 17 novembre
Serge Dubs « s’assemble » avec le champagne Lallier (Aÿ)
Vacances dans le vignoble : 3000 restaurants-hôtels Logis dont 89 labellisés BACCHUS
Gérard Basset élu meilleur sommelier du monde

Au contact des vignerons, le journaliste se bonifie aussi… la preuve en Côtes de Bourg (châteaux Mercier et Haut-Mousseau)

Journal des vins de Novembre 2012 :

Au contact des vignerons, le journaliste se bonifie aussi… la preuve en Côtes de Bourg (châteaux Mercier et Haut-Mousseau)

Région : Bordeaux Appellation : Côtes de Bourg Parution : 01 novembre 2012 Auteur : Thierry Perardelle

Aller à la rencontre des vignerons, sur leur terrain, dans leurs vignes et chais… Outre d’apprécier la réponse à cette question : « A qui doit-on cette bouteille que l’on a bue et aimée », on savoure de pénétrer l’univers de ces femmes et hommes de la terre. Comme cette fois en Côtes de Bourg.

(En)quête du savoir
Et pour le professionnel que l’on croit ou dit être, cette rencontre avec les femmes et hommes du vin sert la modestie. On y perd bien des certitudes. On apprend. On se rend simplement compte que l’on ne maîtrise pas grand-chose, que la quête du savoir est jouissive comme un délicieux vin partagé, que les vigneron(e)s restent à la source, les vrais artisans de notre plaisir.
Voilà, tout ça pour inviter à brandir les poignées de main, bises et bottes, pour suivre celles et ceux qui oeuvrent toute l’année dans les vignes et en cave. Je reste à ma place, celle du « quêteur d’infos et de plaisirs » plutôt que de « l’enquêteur » cherchant systématiquement la petite bête… qui pique évidemment. Je fais ce choix de l’information positive car je n’ai pas ou plus le courage et (ou) l’envie de dénoncer, de garnir le « sac à buzz », déjà aux bons soins d'aigris ou donneurs de leçons (journalistes et blogueurs en tête).

Recul, humilité : chapeau les vigneron(e)s
De belles émotions remontent à fin septembre 2012, dans les Côtes de Bourg, reçus par des vignerons en marge d’un voyage de presse (car oui, je n’ai pas les moyens d’arpenter en solo tous les vignobles…) Personne n’était à la fête dans cette AOC (non plus) en raison d’une pluie très attendue qui malheureusement se mit… à tomber trop. Devant cette météo capricieuse voire rageante, j’ai alors apprécié le recul, l’humilité, la crainte « contenue » (si je puis dire) des vignerons, alors que la vendange reste le sang de la vigne, celui qui permet aux domaines de (sur)vivre et d’avancer. 2, 3, 4, 5 jours de flotte puis, enfin, le soleil prodigue. Soulagement, mobilisation et au final un millésime certes maigrelet mais que l’on dit sauvé par la qualité. Sommes tous impatients de déguster !

Du château Mercier…
Et pendant que la pluie tombait, j’étais reçu par deux chaleureuses familles que je veux encore remercier ici. Philippe, Martine, Christophe et Isabelle du château Mercier à Saint-Trojan additionnent leur personnalité propre pour former cette convivialité épicurienne signée « Famille Chety ». Cuisine du terroir succulente (bravo Martine, ahhh ces magrets de canard-figues au vin…) conversation savoureuse avec Philippe le papa, mémoire de l’AOC, Christophe et Isabelle les enfants garants de l’esprit Mercier et d’un travail « propre » (culture raisonnée et agriculture durable, deux chemins largement empruntés dans cette dynamique AOC), vins délicieux (dont le 2004 ou le 1990 en magnum, eh oui les Côtes de Bourg savent aussi vieillir…)

… au château Haut-Mousseau
Merci aussi à la Famille Briolais, installée à Teuillac en Côtes de Bourg (également dans le Médoc, château Pontac Gadet à Jau Dignac et Loirac) pour leur patience et gentillesse, pour la visite instructive des cuverie et chai. Il a bien poussé ce domaine Haut-Mousseau, 3 ha achetés par Dominique Briolais fin des années 70, devenus 33 ha après un énorme travail à la vigne, en cave… et dans l’habitation. Intarissable Dominique, qui pourrait écrire ses mémoires de « vigneron-pèlerin » (jusqu’à 90 000 km par an sur les routes à ses débuts !)
Ici le travail c’est aussi la famille, Dominique peut compter sur son épouse Lucette (une sacrée cuisinière, hum cette lamproie aux poireaux sauce au vin… promis la prochaine fois je termine le plat et je ne me jetterai plus à gorge perdue sur les huîtres gratinées et la charcuterie bordelaise !) et sur leur fille Aurore, qui signa en 2003 son premier millésime. Une année rare qu’elle n’oubliera jamais, même si chaque millésime « mérite attention et reste différent », précise la charmante viticultrice.
Et je le dis car je le pense : à bientôt en Côtes de Bourg !

A LA RENCONTRE DU CHÂTEAU MERCIER : Philippe Chety présente chaque année les vins du château (Mercier et Clos du Piat) dans des magasins Gamm vert de France. Pour 2014 en Champagne et tout près, rendez-vous en avril à Chaource, Arcis, Bar-sur-Aube et Brienne-le-Château ; puis en décembre à Vitry-le-François.
Pour toutes les régions visitées, dates et horaires ici : http://www.chateau-mercier.fr/actu/actu00.html
 www.chateau-mercier.fr

A LA RENCONTRE DES VIGNOBLES BRIOLAIS : Aurore Briolais et les vins familiaux (Côtes de Bourg et Médoc) sont présents au salon des vignerons indépendants de Reims (Marne) en novembre, au parc des expositions.
www.vignobles-briolais.com
N’hésitez pas à contacter ces châteaux pour connaître les déplacements prévus dans votre région.

PHOTO : Chez la famille Chety au château Mercier. Savoureuse conversation, délicieux flacons et plats du terroir. Parmi les invités : Didier Gontier, dynamique et efficace directeur du syndicat des Côtes de Bourg et Aurore Briolais, dont la famille sait aussi recevoir (château Haut-Mousseau).

Article proposé par Thierry Perardelle
(Journaliste)

Forum de discussion de cet article

Postez un commentaire :

*TITRE DU MESSAGE :

Ajouter une photo : (format jpg, 2 Mo max)

VALIDER

Mentions légales - L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération - Propriétaire : Thierry PERARDELLE
Réalisation : Joan BERLEUX : formateur tous logiciels dans la région de Reims et concepteur de sites Internet - réalisations récentes :