ESPACE MEMBRE

login

mdp 

Les messages et forums
des Vins et de l'Oenotourisme

Crémants d’Alsace : retour sur une belle dégustation de cuvées de prestige et monocépages

Posté le 09/10/2012
par Thierry Perardelle

Les amoureux des bonnes bulles (et le Champenois que je suis est tombé dedans tout petit !) aiment aussi découvrir d’autres AOC, cépages, assemblages, terroirs… Voici un retour sur une dégustation 2012 riche de plaisirs, au contact de vignerons attachants et proposant de jolis Crémants d’Alsace dits « de prestige » (entre 11 et 15 euros départ cave).

Ainsi le Rosé Lucien Albrecht (Orschwihr) livrant un nez framboisé, une bouche nette, vive et gourmande ; la Grande Cuvée 2007 Cattin Frères (Voegtlinshoffen) aux notes de café et brioche, forte d’une bouche fraîche et droite sur des arômes de fruits secs… qui ravira les amateurs de bulles évoluées alliant vinosité et belle acidité. Egalement, la cuvée Prestige de Bestheim (Bennwihr) fine et briochée, équilibrée et d’une remarquable longueur citronnée ; le flacon Bartholdi Maison Dopff au Moulin (Riquewihr) souple, fruité et gouleyant ; le rosé Domaine Gruss (Eguisheim) finement épicé et d’une belle longueur ; les bulles bio et brut du Domaine Albert Mann (Wettolsheim) aériennes et élégantes (huîtres et fruits de mer bienvenus !) ; la cuvée 1904 Arthur Metz dont la gourmandise séduira le plus grand nombre; Emotion d’Edgard Schaller et Fils (Mittelwihr) pour des sensations « extra-brut » (dosage à 3,5 g) portées par l’élégance et l’équilibre.
Je n’oublie pas la cuvée Confidence de la Cave vinicole de Turckheim, délicieusement fraîche, longue et sur le fruit blanc ; le Prestige de Wolfberger (Eguisheim) ample et dense, très long sur une finale tendue, et qui prouve que l’on sait aussi en Alsace « être gros et faire du bon ! »


TALENTUEUX MONOCÉPAGES


Voici également quelques monocépages aprpéciés : le 100 % pinot blanc de Dirringer (Dambach-la-Ville) assemblage de 2005 et 2006, proposé après 48 mois sur lattes : un crémant original, très expressif, promis à une belle garde ; le 100 % riesling du Domaine Dussourt (Scherwiller), une base 2008 issue d’un terroir d’alluvions et de granit, vieillie 30 mois sur lattes, savoureuse et joliment fruitée dans sa jeunesse (et bien évidement sans les arômes « pétrolés » si chers au vieux riesling mais que les bulles ne toléreraient pas); le 100 % pinot gris 2008 de la Cave de Pfaffenheim, dense et plein, dont il faut saluer l’initiative ; le Blanc de Noirs Al Baur (Voegtlinshoffen) alliant fraîcheur, équilibre et consistance sur des notes délicates de framboise et de mûre.

N’hésitez pas à contacter les producteurs pour en savoir plus.


Photo : Halte appéciée chez Bestheim, merci encore à Christophe Adam et Thierry Binder !

 

Postez un message dans le forum Dégustations : coups de cœur :

*TITRE DU MESSAGE :

Ajouter une photo : (format jpg, 2 Mo max)

VALIDER

Mentions légales - L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération - Propriétaire : Thierry PERARDELLE
Réalisation : Joan BERLEUX : formateur tous logiciels dans la région de Reims et concepteur de sites Internet - réalisations récentes :